La marche nordique

La Marche Nordique est une activité « à la mode » en ce moment. Elle peut se pratiquer en activité physique personnelle (en dilettante hors club) ou en tant que discipline codifiée par des règles, ayant des objectifs de performance et/ou de compétition dans le cadre de la Fédération Française d’Athlétisme. Ses bénéfices sur la santé sont tels, qu’elle s’y pratique aussi de plus en plus, dans le cadre de groupes santé (Athlé Santé).

De nombreux autres groupes locaux se rencontrent aisément, qu’ils soient affiliés ou non à la FFA.

Bref, il y en a pour tous les goûts.

Attention toutefois, de ne pas confondre Marche Nordique et « Marche avec des bâtons ».

Cela n’a rien à voir.

Cela ne sera ni le même mouvement dynamique à produire, ni le même effort à fournir, ni les mêmes muscles à mobiliser, et donc, pas le même résultat obtenu.

Faire vos premiers pas en Marche Nordique pourrait vous sembler difficile, mais cela ne sera pas le cas, si vous êtes accompagné par une personne qui pratique ce sport et qui connait, respecte et aime transmettre la technique de la Marche Nordique.

Vous sentirez d’autant plus les avantages de cette activité physique, que vous suivrez une schéma de progression régulier et adapté à votre condition physique personnelle. Et ce, quelle qu’elle soit.

Apprendre le mouvement de base de la marche nordique est relativement simple et il suffit souvent d’une initiation bien faite pour « comprendre comment ça marche » :-). Car gobalement, le mouvement de la Marche Nordique reprend celui de la marche ordinaire.

Toutefois, son amplitude est augmentée par l’utilisation de bâtons de propulsion (qui sont très différents des bâtons de randonnée). Ce sont ces deux bâtons et leur inclinaison par rapport au sol  qui permettent d’assurer une puissante propulsion. Cela entraine un gain de vitesse important.

Quel intérêt y a-t-il à utiliser des bâtons de propulsion ?

L’utilisation des bâtons de propulsion entraine mécaniquement de nombreuses conséquences bénéfiques pour le corps humain :

le marcheur se tient le dos bien droit, ce qui permet d’ouvrir sa cage thoracique,

– donc d’améliorer sa respiration.

– le poids du corps est en permanence réparti sur deux points d’ancrage au sol, ce qui permet de soulager les articulations des membres inférieurs.

En effet, si la technique de la Marche Nordique est respectée et que le matériel est adapté (c’est à dire que ce sont bien des bâtons de propulsion, et non des bâtons de randonnée) vous ne pratiquerez plus votre bipédie naturelle, mais vous fonctionnerez en quadripédie.

C’est à dire que vos 4 membres seront pleinement engagés, moteurs et porteurs dans votre déplacement marché.

 

De mon point de vue, c’est dans l’apprentissage de la tenue de la poignée et de la poussée que l’on imprime avec les membres supérieurs, que s’expriment les difficultés d’apprentissages les plus courantes.

Ce qui ne simplifie pas les choses, c’est que chacun y va de son affirmation personnelle, en fonction de sa façon de faire bien entendu.

Pourtant, il n’est pas nécessaire, ni conseillé, de se concentrer sur l’acte volontaire de tenir ou de lâcher le bâton. Absolument pas.

Se concentrer sur la poussée, permettra au geste de se faire naturellement, par les simples limites des articulations de votre corps.

Le mieux c’est de venir essayer 🙂

La main ouverte ou fermée ?

Y-a-t-il des difficultés à apprendre la Marche Nordique

 ?

L’apprentissage de la technique de base de la marche nordique peut être très rapide si le mouvement de la marche naturelle est bien coordonné au départ.

Par contre, pour acquérir la maîtrise du geste et l’amélioration de la puissance de la poussée sur les bâtons, il sera nécessaire de pratiquer très régulièrement.

(C’est à partir de ce moment-là que cela devient une activité vraiment agréable, voire même ludique).

Dans le cas où les mouvements de la marche (alternance bras/jambes) ne sont pas réguliers, ce sera un peu plus long, mais rassurez-vous, c’est un excellent exercice pour améliorer l’harmonisation générale des membres.

Pourquoi je propose des initiations de Marche Nordique ?

Pour bénéficier des incroyables avantages de la Marche Nordique, il est nécessaire de connaitre la technique de base et de l’appliquer. C’est à dire travailler avec le bon matériel et avec les bons groupes musculaires.

Pourtant, nombre de marcheurs « de marche nordique » hors club, ne remplissent pas du tout ces quelques conditions de base.

Aussi, en tant qu’entraineur diplômée 1er degré FFA, je propose ici des cycles courts d’initiation, inclus dans un accompagnement plus global  (matériels, geste, hydratation, alimentation, etc.).

L’intention est de vous permettre d’acquérir suffisamment de compréhension du gestion et de vos besoins, pour que vous puissiez pratiquer avec d’autres personnes, en ayant les moyens de prendre soin de vous.

L’agenda des initiations sur les bords de l’Adour dans les Hautes-Pyrénées est là.
Autour du Lac de Jaunet en Vendée, c’est ici.
 

 

Pour tout achat de bâtons de Marche Nordique, je vous conseille l‘achat de bâtons 1 brin à votre taille (le bras doit faire un angle droit au niveau du coude), et ce, même si les vendeurs vous poussent à acheter des télescopiques. (Ces derniers ont l’avantage certain de réduire les stocks en magasin puisqu’ils peuvent s’adapter à  toutes les tailles de personnes).

 

Pour plus d’informations sur ce qu’apporte l’accompagnement par un entraineur diplômé,

un article de ce blog y est dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *